RE2020 : derniers ajustements pour les filières gaz, béton et bois

Mar 5, 2021 | Actualités et événements

L’exécutif vient de dévoiler une deuxième mouture de la norme dite RE2020  qui va s’appliquer à tous les logements neufs. Celle-ci, on le rappelle, vise à construire des logements plus performants sur le plan énergétique mais aussi construits et chauffés de manière moins carbonés.  Alors que d’aucuns jugeaient le délai d’adaptation trop court d’ici l’entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020, à l’origine prévue le 1er juillet prochain, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a annoncé ce 18 février 2021 de nouveaux arbitrages : le texte ne s’appliquera finalement aux permis de construire des logements neufs qu’à compter du 1er janvier 2022. 

Les professionnels du BTP disposent donc d’un délai supplémentaire de 6 mois pour se préparer à la future batterie de normes climatiques et énergétiques.

Première annonce marquante : la nouvelle réglementation sonne le glas du gaz dans tous les logements neufs .L’interdiction interviendra dès 2022 pour les maisons neuves et en 2025 pour les immeubles. Face à la levée de boucliers de la filière, le gouvernement a concédé la possibilité de conserver du gaz si celui-ci est d’origine renouvelable (biométhane en particulier) pour les logements neufs.

Les filières des matériaux de construction dits “conventionnels”, comme le béton et l’acier, étaient également montées au créneau par crainte d’une concurrence accrue des matériaux biosourcés. Or, a martelé la ministre “Notre ennemi c’est le carbone, pas le béton”.

“Chaque filière aura sa place : le bois, mais aussi les matériaux géosourcés (la pierre de taille, par exemple) ainsi que la brique, le ciment et le béton si ces derniers réduisent leurs émissions de 34% d’ici à 2030 comme ils s’y sont engagés par ailleurs”, 

En revanche Emmanuelle Wargon souligne la nécessité pour les matériaux “classiques” de revoir leur impact environnemental. 

Enfin, sur le bois, le gouvernement a sensiblement modéré son discours par rapport aux annonces de novembre 2020 : à l’horizon 2030, l’État ne s’avance plus à dire que l’ossature bois sera devenue la norme en maison individuelle. 

L’objectif fixé dans la stratégie bas carbone est de réduire les émissions de CO2 du bâtiment de 49% d’ici 2030 soit 43 millions de tonnes en moins chaque année (28 millions pour les seuls logements) et d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Un objectif ambitieux qui se fera grâce à la RE2020 mais également grâce à la rénovation des logements existants.

Autres articles autour du même thème.

Le Grand Témoin avec Franck RIESTER

Le Grand Témoin avec Franck RIESTER

Franck Riester a annoncé mi-septembre la création d’un dispositif "Equipe France Business" pour dynamiser les réseaux de soutien aux entreprises à l'international. Le ministre délégué chargé du Commerce extérieur affirme aussi que les entreprises pourront s’appuyer...

lire plus
play_arrow
Titre Auteur
volume_up