Empreinte carbone : les enjeux de la performance des composants du bâtiment

Juin 2, 2021 | Climat, Décryptage RE 2020

La réduction de l’empreinte carbone est au cœur de la future RE2020. En effet cette future réglementation doit répondre aux enjeux que la France s’est fixée dans son plan Climat : la neutralité carbone 2050.

 

Les nouveaux bâtiments doivent embarquer, dès leur construction, la performance qui les amènera à ses objectifs. Parmi les facteurs clés de réussite, la qualité de l’enveloppe du bâtiment. La valorisation des matériaux biosourcés, en construction et en isolation, et le recours à des solutions bioclimatiques font partie des propositions pour garantir aux usagers un meilleur confort et une meilleure qualité d’usage.

Les composants du bâtiment sont concernés par l’indicateur Ic construction, qui prend en compte l’impact de tout le cycle de vie des produits, et y ajoute les émissions engendrées par la pose sur le chantier. L’indice comptabilise les émissions liées à la production des composants du bâtiment, leur transport, leur installation, leur utilisation à l’exclusion des besoins en énergie et en eau de la phase d’exploitation du bâtiment (fixée de manière conventionnelle à 50 ans), leur maintenance, leur réparation, leurs remplacements et leur fin de vie.

Par ailleurs la RE2020 introduit la notion d’ACV dynamique. L’impact carbone sera modulé en fonction de l’année où l’émission a lieu.

 

Intervenant : Louis BOURRU, Chef de projet en qualité environnementale des bâtiments, Cerema

Autres articles autour du même thème.

Décarbonation des chantiers

Décarbonation des chantiers

L’empreinte carbone d’un chantier ne se résume pas à la construction. Les combustibles, le vapeur, l’électricité ou encore les carburants peuvent représenter la moitié des émissions. Les matériaux et les services au moins 30%. Le cabinet de conseil Carbone 4 mène...

lire plus