La Bretagne en pointe sur le bâtiment durable

Juin 1, 2021 | Climat, La rénovation énergétique dans les territoires

Cela fait des années que la Bretagne s’engage pour la transition énergétique. Il faut dire que la région est fortement dépendante des importations d’énergie : elle ne produit qu’environ 12% de ses consommations. Une trajectoire ambitieuse de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 52 % à l’horizon 2040 par rapport à 2012.

 

 

 

La rénovation énergétique est l’un des grands axes de sa stratégie car elle connaît une forte croissance démographique avec 25 000 nouveaux habitants par an. Particularité de la Bretagne détaillée par Rémi Boscher chef de projet du réseau breton bâtiment durable : 70% des logements bretons sont des maisons individuelles et 2 tiers des ménages sont propriétaires. Sans oublier les résidences secondaires.

Thomas Bonnin témoigne ainsi d’une opération en Ile et Vilaine. Une maison des années 70 totalement rénovée à Montgermont. Une maison devenue Passihauss. L’isolation a été réalisée par l’intérieur et l’extérieur. La massification de la rénovation à un niveau zéro énergie est aussi l’un des grands enjeux à travers notamment l’approche innovante EnergieSprong. Elle est portée en particulier par Neotoa qui a supervisé un projet de rénovation à Châteaugiron en Ile et Villaine. 4 logements assez représentatifs du patrimoine pavillonnaire.

Catherine Guibert responsable du pôle réhabilitation et gros entretien de Neotoa explique que cette rénovation s’est effectuée sur un site test qui sert de prototype pour développer le modèle. Depuis la livraison en mars 2018, un suivi des consommations est réalisé. Un engagement au total sur 5 ans. Neotoa s’est associé à des bailleurs de Pays de Loire pour accélérer encore le mouvement.

Enfin La Bretagne accélère la rénovation des lycées. La Région et son bras armé Sembreizh ont lancé un marché global de performance pour une vaste rénovation du lycée Bréquigny. C’est une première qui prend fin cette année. 20 000 m² de planchers de bâtiments isolés par l’extérieur, 7 500 m² de façades et le remplacement de 900 fenêtres. L’opération s’est déroulée en site occupée. Pour Céline Delaunay Directrice territoriale Ile et Villaine de SemBreizh l’accompagnement des usagers du lycée (élèves, enseignants, agents) est plus que jamais nécessaire. Un sociologue a même fait partie de l’aventure pour mieux donner à comprendre les enjeux.

Intervenants :

  • Rémi BOSCHER, Chef de Projet Réseau Breton Bâtiment Durable
  • Thomas BONNIN, Architecte-gérant, Quinze Architecture
  • Céline DELAUNAY, Directrice territoriale Ille et Vilaine, Sembreizh
  • Catherine GUIBERT, Responsable de Pôle Réhabilitation et Gros Entretien, Neotoa

Autres articles autour du même thème.

Décarbonation des chantiers

Décarbonation des chantiers

L’empreinte carbone d’un chantier ne se résume pas à la construction. Les combustibles, le vapeur, l’électricité ou encore les carburants peuvent représenter la moitié des émissions. Les matériaux et les services au moins 30%. Le cabinet de conseil Carbone 4 mène...

lire plus