Région Sud-Provence Alpes Côte d’Azur : priorité au confort d’été

Juil 14, 2021 | Climat, La rénovation énergétique dans les territoires

Les logements représentent en Provence-Alpes-Côte d’Azur 78% des surfaces pour 70% des consommations énergétiques. Ce parc est caractérisé par une prédominance des consommations liées au chauffage (60% pour le parc résidentiel) ainsi que par une surreprésentation du chauffage électrique (44% des logements), par des pics de consommation électrique en hiver en constante augmentation, par un développement de la climatisation et un accroissement des pics de consommation en été et enfin par des bâtiments concentrés sur la bande littorale. La Région Sud agit donc pour accélérer les réhabilitations.

Selon Claude Bertolino Directrice Générale de l’Etablissement Public Foncier Provence-Alpes-Côte d’Azur, opérateur foncier pour le compte des collectivités le plan de relance est une aubaine pour la région. Il va permettre d’agir pour les copropriétés dégradées ou encore sur les friches.

Parmi les grands axes de la stratégie présentée par Frédéric Corset le président d’Envirobat BDM, le confort d’été mais aussi d’hiver. L’approche bioclimatique utilise à son avantage le climat et son environnement pour apporter un maximum de confort aux usagers et une réduction des consommations énergétiques.

Des chantiers sont emblématiques du sujet comme celui détaillé par l’architecte Elisabeth Leteissier, l’IMéRA, Institut d’Etudes Avancés. Il y a 3 ans deux édifices ont été restructurés : la Maison des Astronomes construite au XIXème et une construction années 60. Le chantier s’est déroulé en site occupé en deux tranches de travaux. L’utilisation du bois sur ce site au fort couvert végétal est apparu comme une évidence, dans les aménagements intérieurs comme extérieurs. Le bois pré-grisé fil conducteur du projet a permis de renouveler l’image du bâti. Logements, hall d’accueil et espaces de travail sont traversants et bénéficient par cette double orientation d’un confort thermique et d’une ventilation naturelle efficaces. Autre réalisation emblématique : le siège de la Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles. Cette opération finalisée en 2019 s’inscrit dans le cadre de la labellisation « Territoire à énergie positive ».

L’utilisation des matériaux biosourcées locaux a été privilégiée en particulier la balle de riz de Camargue.

Pour Corinne Guintini Directrice de l’Aménagement et du développement durable de la Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles, cette rénovation exemplaire est un véritable support de communication, un démonstrateur de l’efficacité de ces technologies et un vecteur de formation auprès des habitants, des entreprises et des artisans locaux des Alpilles.

Intervenants :

Claude BERTOLINO, Directrice générale de l’EPF PACA.

Frédéric CORSET, Directeur Envirobat BDM.

Corinne GUINTINI, Directrice Aménagement et Développement durable, Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles.

Elisabeth LETEISSIER, Associée cogérante chez LETEISSIER CORRIOL Architecture & Urbanisme.

Autres articles autour du même thème.

Décarbonation des chantiers

Décarbonation des chantiers

L’empreinte carbone d’un chantier ne se résume pas à la construction. Les combustibles, le vapeur, l’électricité ou encore les carburants peuvent représenter la moitié des émissions. Les matériaux et les services au moins 30%. Le cabinet de conseil Carbone 4 mène...

lire plus