Bilan sur la transition vers la nouvelle réglementation F-Gaz

Déc 14, 2020 | Climat, Les rendez-vous d'interclima par Uniclima

Point de vue de Jean-Pierre Collignon sur la réglementation F-Gaz

Il faut être au plus près des acteurs qui vont être mis au contact de la nouvelle réglementation. Elle va demander un surcoût pour les industriels et pour les artisans. Cette nouvelle réglementation F-GAZ pose beaucoup de questions parce que les solutions techniques clés en main ne semblent pas exister à 100%. Certains l’ont dit, ça ne va pas être facile mais on veut bien investir mais si on constate que 3 mois ce ne sont pas des process optimisés et que ça ne marche pas bien, comment fait-on ? On a parlé aussi de ces indemnités avec toujours le jeu habituel. Les entreprises qui disent je ne peux investir que si je fais du profit. La fonction publique qui dit qu’il existe un certain nombre de subventions. Il y a toujours des discutions autour de ces moyens financiers.

Il y a des questions sur ces gaz plus ou moins inflammables qui vont arriver dans les établissements scolaires. L’éducation nationale est applicateur de la réglementation. Lors des discussions voit bien la complexité des problèmes avec des solutions techniques à trouver ou à optimiser, des réglementations à écrire, des évolutions de normes à prendre en compte… Mais un problème bien posé est à moitié résolu maintenant, il faut résoudre tous les problèmes que pose cette nouvelle réglementation F-GAZ. Il faut aussi que le dialogue continu pour faire évoluer les formations des jeunes.

 

 

A propos de Jean-Pierre Collignon

Elève à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, il a suivi un Troisième cycle en mécanique des fluides et thermodynamique appliquée. Il a enseigné la mécanique durant dix ans, avant de contribuer, comme chez de travaux (1990-1997), au développement des relations avec le monde économique, en particulier sur le thème de l’innovation et des transferts de technologie (membre du groupe de travail national sur ce thème dans le cadre de la DATAR). Il a poursuivi sa carrière comme IA-IPR STI en Normandie (Inspecteur d’Académie Régional pour les Sciences et Techniques de l’Ingénieur) puis Délégué Académique à la Formation Professionnelle Initiale et Continue. Depuis mars 2008, ses fonctions d’Inspecteur Général de l’Education Nationale, groupe des Sciences et Techniques Industrielles, couvrent les filières Énergie (génie électrique, industrie et bâtiment), Automatique, Plasturgie, Constructions navales et Industries de procédés). Jean-Pierre Collignon est également le responsable ministériel aux normes. Il contribue à plusieurs projets européens sur la formation professionnelle et représente le groupe STI auprès de différentes instances de formation tout au long de la vie et le ministère de l’Education Nationale à la CNCP.

Autres articles autour du même thème.

Décarbonation des chantiers

Décarbonation des chantiers

L’empreinte carbone d’un chantier ne se résume pas à la construction. Les combustibles, le vapeur, l’électricité ou encore les carburants peuvent représenter la moitié des émissions. Les matériaux et les services au moins 30%. Le cabinet de conseil Carbone 4 mène...

lire plus