Entretien avec Jean-Luc Carré sur la réglementation FGAZ2

Déc 14, 2020 | Climat, Les rendez-vous d'interclima par Uniclima

En 2019, Jean-Luc Carré a été réélu à l’unanimité président du SNEFCCA pour un nouveau mandat de 3 ans afin de consolider encore l’image du syndicat et poursuivre sa modernisation dans le cadre d’une représentativité renforcée tant auprès des pouvoirs publics que de l’ensemble de ses partenaires. Et ceci que ce soit en France mais aussi en Europe.

Réglementation FGAZ 2 affecte particulièrement les frigoristes car elle annonce une diminution progressive des fluides frigorigènes de 2015 à 2030. La conséquence est l’augmentation vertigineuse des prix des fluides frigorigènes pour la maintenance et les équipements neufs. Par exemple, lorsqu’on installe un équipement chez un particulier on incluait le coût des fluides frigorigènes mais avec l’envolée vertigineuse des coûts, ces fluides sont maintenant exclus de nos contrats de maintenance. Est-ce que ça a fait perdre de la clientèle ? Alors non, car l’ensemble des acteurs de la filière de la réfrigération et de la climatisation ont été obligés de le faire sinon nous aurions eu d’énormes difficultés financières. Quelles sont vos revendications face au pouvoir public ? Nous discutons énormément avec le Ministère de l’Ecologie, celui de l’Intérieur mais aussi avec le Ministère de l’Education Nationale pour la formation et le recrutement de nouveaux techniciens. Nous essayons de faire connaitre notre métier auprès des jeunes car il est très peu connu. Notre mission en tant que chef d’entreprise est de promouvoir nos métiers et d’accueillir les jeunes dans nos entreprises. Nous proposons surtout des contrats en alternance. Nous travaillons aussi sur la transition écologique avec de nouveaux fluides naturels à impact faible, nous sommes aussi en train de réduire la consommation électrique des équipements. Notre objectif est également d’augmenter la performance de nos installations et d’améliorer la qualité de la réfrigération, nous intégrons le pilotage et télémaintenance.

Autres articles autour du même thème.

Décarbonation des chantiers

Décarbonation des chantiers

L’empreinte carbone d’un chantier ne se résume pas à la construction. Les combustibles, le vapeur, l’électricité ou encore les carburants peuvent représenter la moitié des émissions. Les matériaux et les services au moins 30%. Le cabinet de conseil Carbone 4 mène...

lire plus