La Paille, matériau traditionnel ou innovant ?

Mar 17, 2021 | En attendant Batimat, Environnement

Lorsqu’on pense bâtiment et construction, la paille ne vient pas immédiatement à l’esprit. La faute aux 3 petits cochons ? Souvenons- nous que la première maison, construite en paille, ne résiste pas longtemps aux assauts du loup ! Et pourtant, la filière paille a des atouts à faire valoir et ce, depuis plus d’un siècle. Des fermiers américains aux innovations modernes en passant par la maison de l’ingénieur Feuillette toujours debout à Montargis après un siècle d’existence, ce matériau ne cesse de se réinventer. Encore mieux, ses propriétés sont prouvées notamment en termes d’économie d’énergie et surtout d’émission de gaz à effet de serre. Ce rebut des champs (on en produirait 30 millions de tonnes en France) n’est encore que peu exploité et pourtant il n’a que des avantages. Économique, écologique, résistant au feu on peut se demander pourquoi il n’est pas encore davantage utilisé. 

La nouvelle réglementation environnementale 2020 (RE2020) qui fait la part belle aux matériaux biosourcés va-t-elle changer la donne et booster l’utilisation de la paille conjointement avec le bois ? Quels sont les freins à une plus large utilisation? Comment les différents acteurs de la filière travaillent-ils ensemble ? Les coûts d’une construction utilisant la paille sont-ils compétitifs avec d’autres matériaux? 

Réponses avec trois  experts :

Jean-Luc Charrier, Chargé de mission et ancien directeur technique du Toit Vosgien. Créée en 1956, la Société anonyme Le Toit Vosgien gère aujourd’hui un patrimoine de plus de 3100 unités de location, dont 2400 appartements et pavillons. Cette société a inauguré dès janvier 2014 à Saint-Dié-des-Vosges (88) une résidence HLM de huit étages dont la structure est en bois massif et l’isolation en paille. Ce bâtiment s’impose comme une référence européenne tant par sa hauteur que par ses performances thermiques. Le Toit Vosgien projette la construction d’un nouveau bâtiment bois-paille de 10 niveaux à St-Dié-des-Vosges dont les travaux devraient être engagés fin 2021.

Bernard Boyeux, Directeur ​de ​Biobuild Concept​, agence experte dans la construction durable, proposant 3 types de prestations : des analyses stratégiques, de l’accompagnement opérationnel et des stratégies et actions de communication.

Benoit Rougelot, Architecte, Agence LANDFABRIK, Coprésident du RFCP – Réseau France Construction Paille. Depuis 2005, Landfabrik développe des concepts de bâtiments autosuffisants s’inscrivant dans des cycles multiples impliquant production et recyclage sur le même lieu : cycle de la matière, de l’eau, du vivant (végétal et animal) ou de l’énergie.

Le Réseau Français de la Construction Paille, anciennement appelé “Les Compaillons” est une association créée en 2006 dans le but de fédérer les acteurs de la construction en bottes de paille.

 

​Une émission préparée par Frédérique Sauer et animée conjointement par Fabrice Cousté et Guillaume Loizeaud, Directeur du Mondial du Bâtiment, avec la participation de :
  • Jean-Luc Charrier, Chargé de mission et ancien directeur technique du Toit Vosgien. 
  • Bernard Boyeux, Directeur ​de ​Biobuild Concept​
  • Benoit Rougelot, Architecte, Agence LANDFABRIK, Coprésident du RFCP – Réseau France Construction Paille. Depuis 2005

Pour aller plus loin :

Contrairement aux idées reçues la paille n’est pas synonyme de fragilité comme le prouve la fameuse maison Feuillette. D’ailleurs, la paille en tant que matériau naturel suscite de plus en plus l’intérêt des professionnels du bâtiment à la recherche de matériaux performants, et présentant un bon rapport qualité-prix. Serions-nous en train de (re)découvrir les atouts de la paille pour la construction ? La paille est-elle un matériau traditionnel ou finalement une solution innovante ?

La paille dans la construction : une nouveauté ?

Les premières maisons en paille ont été construites par des fermiers aux Etats-Unis. Mais ce n’est que dans les années 80, que les premiers bâtiments en paille ont fait leur apparition en France. Il s’agissait alors principalement de hangars. Ensuite, quelques maisons individuelles ont été construites à partir de ce matériau, ainsi que des établissements publics.

Plus récemment, des immeubles collectifs ont pu être construits avec de la paille. On peut citer à titre d’exemple la résidence HLM réalisée par le Toit Vosgien qui compte pas moins de huit étages. La construction repose sur une structure en bois et l’isolation est réalisée avec de la paille.

En effet, la paille peut être utilisée comme élément porteur ou en tant que matériau d’isolation.

A ce jour, on dénombre environ 5000 bâtiments en France réalisés avec de la paille. Et la tendance s’accélère avec 500 nouvelles constructions de ce type par an en moyenne.

De plus, le Réseau Français de la Construction Paille (RFCP) anciennement connu sous le nom Les Compaillons est une association qui œuvre pour la promotion de la paille en tant que matériau de construction. 

Les avantages de la paille comme matériau de construction

On estime que la production de paille en France avoisine les 30 millions de tonnes par an. La paille représente donc une ressource disponible en quantité. Mais ce n’est pas son seul atout.

Parmi les principales qualités de la paille comme matériau construction, nous pouvons citer :

  • l’aspect écologique puisque la paille est un matériau naturel qui ne nécessite pas de traitement chimique pour pouvoir être utilisé en construction. De plus, les déchets de chantier issu des bottes de paille sont biodégradables et recyclables ;
  • un fort pouvoir isolant d’un point de vue thermique, mais aussi acoustique ;
  • la faible teneur en composés organiques volatiles (COV) ;
  • la résistance au feu ;
  • la résistance aux termites ;
  • un faible coût.

Enfin, la paille est un matériau biosourcé. Dans le cadre de la RE 2020 qui entrera en vigueur le 1er janvier 2022, la mixité des matériaux est fortement encouragée au profit des matériaux biosourcés. L’usage de la paille pourrait donc bien croître au regard des avantages offerts.

Construire avec de la paille : Les inconvénients

Réaliser une construction avec de la paille ne s’improvise pas. Un certain savoir-faire est nécessaire pour bien utiliser ce matériau. De plus, sa manipulation demande plus de main d’œuvre qu’un chantier classique. 

Par ailleurs, le bilan carbone de la paille n’est pas neutre. Il s’agit certes d’un matériau écologique, mais les émissions de gaz à effet de serre liées à son transport peuvent être très importantes. C’est pourquoi il est préférable de privilégier de la paille issue d’exploitations locales.

Alors, la paille, matériau traditionnel ou innovant ? Et si finalement c’était les deux ? En France cette pratique est apparue relativement tard, et reste encore marginale. Mais les entreprises de construction engagées pour la protection de l’environnement et qui œuvrent activement pour réduire leur empreinte carbone s’intéressent de plus en plus à la paille pour développer des solutions innovantes.

 

Autres articles autour du même thème.

Décret tertiaire

Décret tertiaire

Nous nous retrouvons pour un nouveau billet réglementaire consacré cette fois au décret tertiaire. Rappelons que le décret tertiaire, aussi appelé décret éco énergie tertiaire, est issu de la loi ELAN de 2018. Il a pour objectif de permettre la diminution de la...

lire plus
play_arrow
Titre Auteur
volume_up