Économie circulaire : quelles nouvelles compétences ?

Mai 17, 2021 | Environnement, Métiers

L’Organisation internationale du travail estime qu’à l’horizon 2030, 4 millions d’emplois du secteur de la construction vont être complétement réaffectés vers des métiers nouveaux. L’économie circulaire va changer la donne.

Dans ce contexte, le CCCA-BTP et Agyre, hub d’accélération national pour une économie circulaire dans la construction ont conclu en avril un partenariat afin d’accélérer son développement par la formation.

Leur but : “former l’intégralité de la chaîne d’acteurs du BTP aux différentes pratiques liées à l’économie circulaire, du maître d’ouvrage et maître d’œuvre aux entreprises et industriels.”

C’est ainsi qu’ils ont lancé ensemble WinLab’ Innovation Live, une série de cinq webconférences pour informer sur les thématiques majeures de l’économie circulaire.

Parmi les problématiques : la gestion des flux de chantiers, le stockage lors de la valorisation in situ des matériaux mais aussi la déconstruction sélective. Le prochain webinaire est déjà programmé pour le 8 juin.

D’autres programmes de partenariat seront mis en place pour continuer ces cycles de formation en présentiel à partir de l’automne prochain, lorsque la situation sanitaire le permettra.

Intervenants :
  • Franck Le Nuellec
  • Stéphane Le Guirriec

Pour aller plus loin :

D’ici 2030, 4 millions d’emplois du secteur de la construction vont être transformés en nouveaux métiers selon l’Organisation internationale du travail. Ce changement implique également une évolution des compétences des professionnels du bâtiment. Ceci s’explique par de nombreux facteurs comme la digitalisation du secteur, mais aussi par la volonté d’accroître la place de l’économie circulaire dans la construction. Quels sont les enjeux et les solutions innovantes mises en place ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

Economie circulaire : de quoi parle-t-on ?

L’Ademe définit l’économie circulaire comme : “un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien être des individus”.

Elle se situe donc à l’opposé de la consommation linéaire où les individus produisent, consomment et jettent. 

C’est ce qui explique que selon l’Ademe, l’économie circulaire repose sur trois domaines que sont la demande, l’offre et la gestion des déchets. Ce dernier est certainement celui auquel on pense en premier. Pourtant, la question des déchets ne devrait intervenir qu’en dernier lieu. Les phases en amont doivent faire l’objet d’une attention et d’efforts plus conséquents justement pour éviter le gaspillage et la production de déchets inutiles.

Ainsi, les sept piliers de l’économie circulaire sont :

  1. l’approvisionnement durable 
  2. l’écoconception ;
  3. l’écologie industrielle et territoriale ou symbiose industrielle ;
  4. l’économie de la fonctionnalité ;
  5. la consommation responsable 
  6. l’allongement de la durée d’usage par le consommateur ;
  7. le recyclage.

La maîtrise de la gestion des déchets de chantier est donc loin d’être le seul point de vigilance à retenir quand il est question d’économie circulaire.

Les enjeux de l’économie circulaire en termes de compétences pour les professionnels du bâtiment

Cette volonté de déployer l’économie circulaire au sein du secteur du bâtiment nécessite de faire en sorte qu’un professionnel puisse être formé tout au long de sa carrière à ces sujets. Il est essentiel de donner du sens à son métier et à son parcours professionnel.

Le développement de l’économie circulaire est également à l’origine d’autres enjeux pour le secteur de la construction comme la gestion des flux de chantier, le stockage au moment de la valorisation des matériaux sur le site du chantier ou encore la déconstruction sélective.

L’utilisation des outils innovants comme le BIM devient alors impérative.

WinLab’ Innovation Live, le partenariat entre le  le CCCA-BTP et Agyre

Face à ces enjeux de l’économie circulaire, des acteurs phares du bâtiment développent des projets originaux pour faciliter la transition pour les professionnels du bâtiment.

C’est ainsi que le CCCA-BTP et Agyre ont noué un partenariat en avril 2021 pour créer le WinLab’ Innovation Live.

Ce partenariat s’avère finalement très naturel entre les deux acteurs complémentaires. Ils permettent d’aborder l’économie circulaire à la fois sous l’angle de la formation et sur le terrain de manière très concrète.

Leur but est de  “former l’intégralité de la chaîne d’acteurs du BTP aux différentes pratiques liées à l’économie circulaire, du maître d’ouvrage et maître d’œuvre aux entreprises et industriels.”.

Le WinLab’ Innovation Live, c’est une série de cinq webconférences portant sur les thématiques majeures de l’économie circulaire.

Les deux premières sessions ont traité de l’éco-conception et de l’évolution des compétences, et de l’approvisionnement durable et des territoires. Prochain rendez-vous le 27 septembre pour aborder la réhabilitation et la rénovation énergétique. Une web conférence dédiée au réemploi est également prévue prochainement.

Dès que la situation sanitaire le permettra, des interventions et des cycles de formation en présentiel seront proposés.

L’économie circulaire joue donc un rôle important dans l’évolution des compétences des professionnels du bâtiment. Maîtrise de nouveaux process, nouvelle façon d’appréhender les projets et nouveaux outils. Tout cela nécessite un accompagnement de la montée en compétence.

Autres articles autour du même thème.

play_arrow
Titre Auteur
volume_up