Accessibilité : en quoi le zéro ressaut en salles de bains impacte-t-il tout le bâtiment ?

Mai 31, 2021 | Le grand dossier du Mondial, Usagers & Habitants

Les salles de bain changent de physionomie. La douche zéro ressaut est désormais obligatoire à partir de 2021 dans le neuf. L’arrêté du 24 décembre 2015 sur l’accessibilité des personnes à mobilité réduite dans les bâtiments d’habitation collectifs et les maisons individuelles imposait un ressaut du bac de douche limité à 4 centimètres maximum, ainsi que des dimensions minimales de 0,90 m x 1,20 m pour le receveur.

 

Depuis le 1er janvier 2021 la donne change. Pour permettre un accès encore plus facile et sécurisé, l’arrêté du 11 septembre 2020 prévoit, pour le logement une zone de douche avec un accès sans ressaut. Les dimensions minimales du receveur restent de 0,90 m x 1,20 m.
Les maisons individuelles – à l’exception de celles construites pour leur propre propriétaire – ainsi que les logements des bâtiments d’habitation collectifs sont concernés.

Les professionnels s’engagent mais s’interrogent aussi. « Il peut y avoir 50 lectures du décret », résume André Augst vice président CEP-CICAT. C’est pourquoi la FFB a mis en place un groupe de travail pour souligner les points de vigilance et expliquer les premiers acquis. Un guide de solutions techniques des salles d’eau accessibles est en cours de rédaction. Comme le précise Julien Serri Délégué National aux Affaires Techniques du Pôle Habitat FFB, ce guide n’a pas de portée de règlementaire, il a vocation à servir d’aide à la conception et à la mise en œuvre pour les acteurs de la construction (Maîtres d’Ouvrage, Architectes, Entreprises, contrôleurs techniques, organismes de contrôle, etc.).

En termes d’équipements, les fabricants sont aussi en train de s’adapter selon Hubert Maître secrétaire général de l’Afisb. Les produits sont là mais quelques ajustements seront nécessaires.
Il s’agit du neuf mais les enjeux sont aussi importants en termes de rénovation. Seulement 6% des logements sont adaptés au vieillissement de la population en France alors que pourtant 90% des Français souhaiteraient adapter leur logement en cas de difficultés physiques liées à l’âge. Le gisement de travaux est donc immense notamment en rénovation. Pour Claire Le Quellec, présidente du Conseil Français des Architectes d’Intérieur, l’enjeu principal est l’ergonomie au quotidien. C’est ce vers quoi elle oriente son travail.
Le zéro ressaut ouvre donc de nouvelles pistes de réflexion sur la conception d’un bâtiment. Le guide de la FFB devrait être dévoilé à l’automne.

Intervenants :
  • André AUGST, Vice-président CEP-CICAT Ingénieur IPF expert en accessibilité
  • Claire LE QUELLEC, Présidente du Conseil Français des Architectes d’Intérieur
  • Hubert MAITRE, Secrétaire général de Afisb association des industries de la salle de bains
  • Julien SERRI, Délégué National aux Affaires Techniques du Pôle Habitat FFB

Autres articles autour du même thème.

play_arrow
Titre Auteur
volume_up