La peinture écologique : comment l’architecte d’intérieur peut vous guider

Mar 21, 2022 | Série tendances et design, Usagers & Habitants

La peinture est un médium que tout le monde connait. Qui n’a jamais tenu un rouleau ou un pinceau dans ses mains ? La peinture accompagne l’homme depuis le paléolithique et sa socialisation. Si , à l’antiquité, la peinture a évolué vers l’huile ou la chaux, c’est surtout à l’ère industrielle avec l’idée de grande production à bas coût que les intrants à bases pétrochimiques sont favorisés.

Aujourd’hui, comme le précise Anne-Laure Vivier architecte d’intérieur chez Le Vivier -Architecture d’intérieurs Vivants et membre du pôle action des architectes d’intérieur Nouvelle Aquitaine, le constat de la limitation des ressources et du besoin de revenir à des productions plus respectueuses fait que l’on revient à des techniques ancestrales tout en bénéficiant des process d’aujourd’hui.

La peinture écologique, aussi connue sous les qualificatifs de bio ou naturelle comporte 98,5% de composants naturels. Elle contient très peu d’éléments pétrochimiques voire aucun tout en ayant subi très peu de transformation pendant son processus de fabrication.  Elle ne dégage aucune particule nocive dans l’écosystème, rejette très peu de composants organiques volatiles, dix fois moins qu’une peinture classique, voire beaucoup moins, elle peut même parfois absorber les COV rejetés par certains mobiliers, décorations ou quand l’air est de mauvaise qualité .

Selon Anne-Laure Vivier, la peinture bio a plusieurs avantages : elle est microporeuse, c’est-à-dire qu’elle n’est pas hydrofuge, elle laisse l’humidité d’un mur ou du bois s’évaporer d’une manière optimale. Elle a une longue durée de vie, sa composition minérale lui donne de la robustesse, tout en étant résistante aux UV. Elle est également très élastique tout en ayant un pouvoir couvrant élevé, Sa manipulation est plus confortable, car il n’est pas nécessaire de porter un masque pendant son application. Ce sont des peintures à base aqueuses : elles sont lavées à l’eau après application.

L’architecte d’intérieur peut vous aider dans vos choix. Il peut proposer des matières qui viennent souligner, mettre en valeur notre travail de conception architecturale ; la peinture en est l’ultime point de finition, elle vient la terminer, souvent la magnifier. « La peinture, outre sa dimension décorative, est à penser comme une composante à part entière des projets pour sa dimension architecturante » . Enfin n’ayant aucun lien de subordination avec les fabricants, il est libre dans ses prescriptions.

Invitée:
  • Anne-Laure VIVIER, Architecte d’intérieur, Le Vivier Architecture d’intérieurs, Adhérente du Pôle Action des Architectes d’intérieur Nouvelle Aquitaine

Autres articles autour du même thème.

play_arrow
Titre Auteur
volume_up