Grand témoin : Une collectivité engagée dans la transition écologique

Mar 10, 2022 | Actualités et événements, Actualités et événements, Productivité

La ville de Fourmies dans les Hauts-de-France avec ses 126000 habitants est la preuve parfaite qu’une ville de taille modeste peut être un laboratoire pour la ville de demain. Mickael Hiraux le maire de la ville en est convaincu. Il a donc lancé en 2015 la 3ème révolution industrielle inspirée par l’économiste Jérémy Rifkin. « Le rôle de la collectivité locale doit avant tout être celui d’un « chef d’orchestre » de la transition écologique » Sur le papier la commune se remettait difficilement de la 2ème révolution industrielle : un taux de chômage flirtant avec les 35%, un certain enclavement au sud du département, entre la Belgique et la Picardie mais des atouts aussi avec plusieurs entreprises performantes. C’est ainsi qu’elle s’est engagée dans Rev3 porté par toute la région Hauts de France.

Comment une ville peut-elle s’engager dans la 3ème révolution industrielle  ?

Fourmies fait partie des 7 “démonstrateurs régionaux” engagés dans la dynamique. Aujourd’hui, 16 collectivités, de toutes tailles, en font partie. Être démonstrateur régional, c’est s’engager dans de nouveaux modèles économiques territoriaux, basés sur une efficacité énergétique, une préservation des ressources mais aussi sur de l’innovation et de la coopération. La liste des réalisations est longue pour un seul objectif : l’autonomie énergétique en 2050.

La municipalité travaille aussi au plus près des entreprises du bâtiment.  Matériaux biosourcés, clause de formation des prestataires intégrée au marché de maîtrise d’oeuvre, bâtiment passif, autoproduction de l’énergie et financement partagé… La réhabilitation/extension du groupe scolaire Aragon-Mendès-France de la ville de Fourmies s’impose ainsi comme un modèle. Un écueil : « les filières ne sont pas toujours prêtes ni informées et nous devons sensibiliser les maîtres d’œuvre mais nous avançons ».

Un territoire peut embarquer d’autres acteurs pour cumuler la demande et parvenir à la massification. La grande fierté du maire est de recréer de l’entrepreneuriat local. Les premiers effets se font sentir et Mickael Hiraux ne compte pas en rester là. « Nous œuvrons à la montée en compétences et à inscrire notre stratégie dans les métiers de demain ». Le coût est important « mais c’est un choix, nous nous endettons pour l’avenir. » Prochaine étape en 2023 : un quartier Rev3.

Intervenant : Mickaël HIRAUX, Président Communauté de Communes Sud-Avesnois, Maire de la ville de Fourmies

Autres articles autour du même thème.

play_arrow
Titre Auteur
volume_up