RE2020 suite au premier décret

Nov 3, 2021 | Billet conjoncture de TBC Innovations, Métiers, Normes et réglementations

Voici un nouveau billet réglementaire consacré à la future RE2020 qui se précise avec la parution, cet été, d’un premier décret et de son arrêté fixant les exigences pour les logements neufs.
Quelles sont donc les grandes évolutions par rapport à la RT2012 ?
Voici tout d’abord les indicateurs des exigences de résultats :
Le Bbio (besoins bioclimatiques) évolue et intègre désormais les besoins de froid, que le bâtiment soit climatisé ou non.

Le Cep (consommations d’énergie primaire totale) évalue toujours les 5 usages RT 2012 (chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, éclairage, ventilation et auxiliaires) mais intègre également désormais l’éclairage et/ou ventilation des parkings, l’éclairage des circulations en collectif et l’électricité des ascenseurs et/ou escalators

Un nouvel indicateur, le Cep,nr (consommations d’énergie primaire non renouvelable) fait son apparition afin d’inciter le recours à des systèmes EnR.
Le poids carbone du bâtiment, grande nouveauté de la RE2020, est mesuré via deux indicateurs :
Tout d’abord, le Ic énergie, Impact sur le changement climatique associé aux consommations d’énergie primaire, afin d’évaluer les émissions de GES des énergies consommées.

Ensuite le Ic construction, Impact sur le changement climatique associé aux « composants » + « chantier », afin d’évaluer les émissions de GES des produits de construction et équipements et leur mise en œuvre.

Les coefficients Ic énergie et Ic construction auront des valeurs maximales à ne pas dépasser. Ces coefficients maximums seront abaissés progressivement jusqu’à 2031. Ce calendrier permettra aux acteurs de la construction mais aussi aux fabricants de s’adapter à cette nouvelle règlementation.

Enfin, la Température Intérieure Conventionnelle (TIC) est remplacée par le Degré-heure d’inconfort (DH) qui évalue les écarts entre la température du bâtiment et la température de confort.
En ce qui concerne les exigences de moyens pour les caractéristiques thermiques, elles reprennent les exigences antérieures de la RT 2012. L’application des principes de la construction bioclimatique est conservée. La RE2020 ajoute une nouvelle exigence qui consiste à vérifier les systèmes de ventilation des logements et mesurer leurs performances.

Autre évolution significative, pour le photovoltaïque produit sur place, l’export d’énergie n’est pas déduit des consommations d’énergie primaire. En revanche, toute l’énergie autoconsommée n’apparaît pas dans le bilan Cep, ni dans le Cep,nr. La RE2020 favorise donc l’autoconsommation.
Enfin, les coefficients de l’électricité ont évolué :
Le coefficient d’énergie primaire de l’électricité passe de 2.58 à 2.3 ;
Et le coefficient de conversion CO2 de l’électricité dédiée au chauffage passe de 210g/kWh à 79g/kWh ;

Les logements neufs seront les premiers concernés par cette nouvelle réglementation, à compter du 1er janvier 2022. Les bâtiments de bureaux et d’enseignement primaire et secondaire seront quant à eux concernés à compter du 1er juillet 2022. Concernant les bâtiments tertiaires spécifiques, le travail d’élaboration des exigences débutera en 2022 pour une mise en application projetée en 2023.

TBC Innovations : www.tbcinnovation.fr

Autres articles autour du même thème.

play_arrow
Titre Auteur
volume_up