La France se donne-telle les moyens de développer les énergies renouvelables dans le bâtiment ?

5/51 votes

Replay du 03 septembre : le Grand Dossier du Mondial du Bâtiment

La France est loin d’atteindre ses objectifs en termes d’énergies renouvelables. En juillet, le Conseil d’état a donné jusqu’au 31 mars 2022 à l’Etat pour prendre « toutes mesures utiles permettant d’infléchir la courbe des émissions de gaz à effet de serre produites sur le territoire national afin d’assurer sa compatibilité avec les objectifs ».

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2020, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en France s’élevait à 19,1 %, en deçà de l’objectif de la France de 23 % fixé pour la même année.

Dans le bâtiment ce n’est guère mieux. 23% seulement de l’énergie (thermique et électrique) consommée dans le résidentiel et le tertiaire est d’origine renouvelable. Des progrès considérables restent à accomplir dans le domaine. Quel état des lieux ? Qu’est-ce qui bloque ? Comment accélérer le mouvement ?

Intervenants :

  • Richard LOYEN, Délégué Général, Enerplan
  • Charles PELE, Chef de division Conception des Bâtiments Performants / Département Energie Environnement CSTB.
  • Thierry RIESER, Gérant, Enertech Scop
  • Eric VIAL, Délégué général Propellet France – Secrétaire général Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse.
play_arrow
Titre Auteur
volume_up
Share This