Rénovation énergétique : Les nouvelles écoles innovantes

Mai 13, 2022 | Des métiers d'avenir, Métiers

Le secteur du bâtiment représente près 30 % des émissions de gaz à effet de serre. Sa transformation est donc indispensable pour atteindre la stratégie bas carbone. Pour se faire il faut pouvoir multiplier par cinq le rythme de la rénovation énergétique du bâtiment, mais le manque de compétences est un frein plus que majeur.

Constat dressé par Ariane Komorn directrice de la Solive, le marché décolle depuis quelques années, avec une demande extrêmement forte pour rénover des maisons et immeubles D’autre part, tous les professionnels ont des difficultés pour recruter des personnes qualifiées et former leur personnel et doivent refuser des chantiers à cause de cela. Ces métiers souffrent aussi selon elle d’un déficit d’image.

Pour pallier ce phénomène des écoles voient le jour. Inutile d’y voir de la concurrence, l’enjeu est tellement important que chacun a sa place.

Deux sont venus témoigner sur le plateau de Batiradio.

D’une part, éRE, un campus de formation au cœur d’un écosystème, des formations aux nouveaux métiers de la rénovation énergétique ; une approche résolument innovante, mixant présentiel, immersion digitale et chantiers ; avec des professionnels du secteur, reconnus, mobilisés à nos côtés.

Sa directrice Caroline Benard Dende en rappelle les grands objectifs : contribuer de manière concrète à la transition énergétique, attirer des nouveaux publics vers ce secteur, fortement porteur d’emplois, permettre aux entreprises d’accéder à des profils compétents et immédiatement opérationnels, développer les compétences des salariés en poste mais aussi accompagner les entreprises face aux enjeux de la rénovation énergétique.

La Solive fraichement créée propose des formations courtes pour des personnes en reconversion professionnelle qui souhaitent s’orienter vers ces métiers porteurs de la transition écologique. Elle s’assure ensuite que chaque talent trouve l’entreprise qui lui correspond le plus grâce à son réseau de partenariats.

Ces deux écoles ont de beaux jours devant elles.

Les dernières études sur le sujet avancent qu’il faudrait former autour de 250 000 personnes sur tous les métiers de la rénovation énergétique d’ici 2030, et à nouveau 350 000 personnes jusqu’en 2050.

Invitées :
  • Ariane Komorn, Co-fondatrice & CEO , La Solive
  • Caroline Benard-Dende, Directrice, École de la rénovation Energétique

 

 

Retrouverez tous les articles de la série Des métiers d’avenir

 

À écouter également : Les formations spécifiques à la rénovation

Autres articles autour du même thème.

play_arrow
Titre Auteur
volume_up